Partagez|

Welcome to Ôsaka

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La mortalité, y'a que ça de vrai
avatar
En savoir +


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Welcome to Ôsaka Lun 28 Mar - 21:45

Il venait enfin de mettre un pied à terre depuis plusieurs jours qu'il courait. Tout se bousculait encore dans son esprit. Que s'était-il réellement passé ? Pourquoi se retrouvait-il aussi loin de chez lui ? Est-ce que tout ceci lui ressemblait ? Non, bien sûr que non. Et ses études ? Et son groupe de musique ? Il venait clairement de disparaître sans laisser la moindre trace de son existence dans l'immense capitale nippone. Qui viendrait le chercher jusqu'ici ? De manière intelligente, il avait abandonné son téléphone portable derrière lui, dans une poubelle, en quittant Tôkyô. Toujours connecté depuis son adolescence, cela lui était compliqué, mais il savait qu'il possédait toujours sa précieuse voix qui lui permettrait encore de se délasser. Ôsaka... Son regard se perdait dans toutes ces rues qu'il ne connaissait pas. Son cœur battait la chamade dans sa poitrine tant et si bien qu'il se demanda un instant s'il n'allait pas réveiller tout le monde. Les mains enfoncées dans les poches de son pantalon, il s'était installé dans un hôtel du coin il y avait quelques minutes et à présent, il cherchait un restaurant où il pourrait se restaurer un peu. Il avait l'impression de se trouver dans l'un de ces films dont il était fan. Lui, recherché par la police... N'était-ce pas complètement irréel ? Les seules vagues qu'il avait pu faire étaient... d'avoir monté un groupe de musique ? Bon, d'accord, il avait consommé des produits stupéfiants.
Secouant le visage, le brun tourna à l'angle d'une rue, n'oubliant pas de noter l'endroit de son hôtel. Là-bas, il y avait déposé son sac, ses affaires. Il ne possédait plus grand-chose, juste quelques vêtements et un cahier pour écrire ses paroles. Bien sûr, il avait très vite jeté sa carte bancaire après avoir retiré un montant d'argent qui lui permettrait de vivre aisément quelque temps. Il ignorait encore quoi faire, comment agir. C'était la première fois qu'il s'échappait d'une telle situation... et même qu'une telle situation lui arrivait. Camille était en cavale, devait passer inaperçu aux yeux de la société, aux yeux du monde. Lui qui aimait tant se montrer, déclarer qu'il possédait le plus grand des talents, il fallait désormais qu'il s'écrase contre l'asphalte, longe les murs. Plus il y réfléchissait, et plus il se blâmait d'avoir pris cette foutue drogue pour tenir dans l'hôpital où il avait été interne. En peu de temps, il avait vu beaucoup de choses terribles et, en tout aussi peu de temps, il avait tout mis en l'air.
Il passa une main sur son visage, soupirant légèrement. Ce n'était pas tout, mais s'apitoyer sur son sort ne l'aiderait pas à dénicher un établissement où manger. D'ailleurs, en revenant sur l'une des rues principales, il fut agréablement surpris de tomber sur un petit restaurant dont le bar ouvrait sur la rue. Sans hésiter plus longtemps, le jeune homme s'avança et on lui attribua une place au bar. Il n'y avait pas beaucoup de monde, c'était un bon point pour lui. La carte sous les yeux, il commanda un okonomiyaki au porc et, patientant, ses esprits se mélangèrent à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas

#Team Nakano
avatar
En savoir +


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Welcome to Ôsaka Lun 28 Mar - 23:42

Il n’y avait rien de mieux que de parcourir sa ville un jour de beau temps. Oui, il la considérait un peu comme sa ville désormais, puisqu’il en était le vampire dominant, celui que tout le monde craignait, même ceux qui disaient le contraire. Personne ne pouvait lui parler sans avoir une once de doute dans la voix. Présomptueux ? Loin de là, ou peut-être un tout petit peu. Mais que voulez-vous, Lilith partie, il était naturel qu’il prenne une place de choix, une place enviée et dangereuse à la fois. Se promener de cette façon en pensant qu’il ne pouvait rien lui arriver était une erreur, c’était bien pour ça qu’il était sur ses gardes, à chaque seconde. A la moindre attaque, il allait agir et se défendre comme il se doit.
Mais jusqu’à présent, rien n’était arrivé. A peine le voyait-on, bien qu’il soit discernable de loin par son aspect si typique, ses yeux bleus et sa chevelure pétillante. Et surtout, son regard transperçant, qui faisait avouer tous les coupables. Il passait à travers les gens comme si de rien n’était, comme si à chaque instant, il n’avait pas choix de vie ou de mort sur eux. Ça lui plaisait de pouvoir se dire qu’il avait le choix d’être un bon vampire ou un méchant, et qu’il avait fait le bon, selon lui.

Ses pas le dirigèrent vers le bar le plus proche de son harem. Hideaki était bien décidé à se détacher un peu de ses calices actuels pour aller voir ailleurs, se ressourcer dans un lieu qu’il ne fréquentait pas régulièrement. Les bars, c’était trop chip pour lui mais vu l’occasion, il n’allait pas manquer de changer d’air, bien que celui-ci ne soit pas plus sain. Il poussa les portes et s’arrêta à l’entrée, alors qu’on se retournait pour le dévisager. Il pu lire sur certains visages la reconnaissance de ses traits et de son importance, alors que d’autres devaient être trop étrangers à Ôsaka pour savoir qui il était.
Doucement, sans mouvement brusque qui pourrait porter à confusion et semer le trouble, il se dirigea vers le comptoir et s’assit sans rien dire à côté d’un garçon un peu pâle qui ne l’intéressa pas tout de suite. Hideaki se commanda un verre de vin rouge, son préféré, et lorsqu’il l’eut en main, le fit tourner avant de le déguster. Parfait. Il venait peu mais à chaque fois, il était bien servi !

Après plusieurs gorgées, il tourna enfin la tête vers le garçon à ses côtés qui n’avait pas bougé d’un iota, ni même soufflé le moindre mot. Étrange.

« Qui es-tu, étranger ? »

Parce qu’il l’était. Certes, Nakano ne connaissait pas TOUS les habitants, mais il sentait quand quelqu’un n’était pas de la ville. Il avait quelque chose dans son comportement qui le signifiait.


Dernière édition par Nakano Hideaki le Sam 2 Avr - 21:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

La mortalité, y'a que ça de vrai
avatar
En savoir +


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Welcome to Ôsaka Sam 2 Avr - 12:55

Si Camille n'avait pas daigné lever son nez de l'assiette fraîchement disposée devant lui, c'était pour la simple et bonne raison qu'il était perdu dans ses pensées. Il ne cessait de refaire le film de son histoire dans sa tête et il ignorait maintenant comment revenir en arrière. Ah, il ne le pouvait pas ? Il était fatigué alors qu'il venait tout juste d'échapper - du moins l'espérait-il - à la police Tokyoïte. Bien sûr, il n'était pas idiot, il aurait beau fuir d'un côté ou de l'autre, il finirait bien par se faire attraper. Cela lui causa un long frisson d'effroi tandis qu'il enfournait une énième bouchée de son okonomiyaki dans sa bouche. D'ordinaire, il faisait très attention aux personnes qui l'entouraient, aimant être le centre de l'attention en bon petit prince capricieux qu'il était. Mais cette aventure qui ne durait que depuis trois jours ou quatre tout au plus semblait déjà l'avoir fait changer.
Il soupira, passa une main dans sa chevelure et au même instant, il sentit un regard se déposer sur lui. Ce regard. Alors, à son tour, il tourna le visage vers l'homme qui venait de lui posait une question. Il demeura silencieux quelques secondes, préférant tout d'abord analyser le personnage qui se présentait à lui. Il paraissait plus grand que lui, ou bien était-ce de par sa présence surprenante ? C'était la première fois que l'ex-étudiant en médecine se retrouvait face à une telle envergure. Il sut donc conserver sa carte de la discrétion, cette même carte qu'il jouait depuis qu'il avait mis un pied à Ôsaka. Et s'il s'agissait d'un policier en civile ? Il ne pouvait pas prendre le risque de trop en dévoiler à son sujet.

« Un simple voyageur qui vient se remplir l'estomac d'un bon okonomiyaki, comme vous pouvez le constater. »

En prononçant ces paroles, il avait vaguement désigné son plat d'un geste du bras. Néanmoins, en reprenant une part de cette délicieuse galette, il sentit bien que son interlocuteur continuait de le dévisager avec insistance. En temps normal, cela ne l'aurait pas dérangé, mais là...

« Excusez-moi, mais... est-ce que l'on se connaît ? »

Rester poli et ne pas le brusquer. Il avait l'air pensif, avec un regard profond d'une couleur que le garçon ne parvenait pas bien à distinguer dans cet établissement aux lumières tamisées. Comme cela ne faisait que quelques heures qu'il se baladait plus ou moins librement dans cette ville, il n'avait pas encore eu l'occasion de connaître les rumeurs plus que vraies qui circulaient sur le territoire. Vampires, loups-garou, calices... Camille était encore loin de se douter qu'il avait en face de lui le plus puissant des vampires. Mais s'il venait à l'apprendre, sa curiosité le pousserait sans le moindre doute à aller creuser un peu plus loin. Evidemment, il tenterait de ne prendre aucun risque. Après tout, depuis quand le surnaturel côtoyait-il le réel ? Cela serait plus qu'absurde.
A son tour, il demanda quelque chose à boire au serveur qui s'activait derrière le comptoir. Mais une consommation de non-alcoolisée. Moins chère et, surtout, il avait besoin de toute sa tête pour établir un plan. Demeurerait-il dans cet hôtel longtemps ? Pouvait-il se permettre d'errer dans les rues sans se soucier du reste ? Quant aux autorités... combien de temps mettraient-elles avant de le localiser une nouvelle fois ? Sans qu'il ne s'en aperçoive, sa main tremblait légèrement lorsqu'il but une gorgée de son verre.
Revenir en haut Aller en bas

#Team Nakano
avatar
En savoir +


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Welcome to Ôsaka Lun 4 Avr - 18:18

Hideaki n’était pas né de la dernière pluie. Son ancienneté dans la ville comme dans le reste lui donnait l’avantage de tout connaître, ou presque. Il avait un œil partout, comme Soron dans Le Seigneur des Anneaux. Alors oui, cet homme-là, il savait d’un simple coup d’œil qu’il n’était pas du coin. Peut-être venait-il de la capitale, de Tokyo ou plus loin dans le sud ou le nord… Dans tous les cas, il y avait un nouveau à accueillir et il était le mieux placé pour ça. Sachant qu’en plus, il était humain ! Nul doute là-dessus d’ailleurs. Il sentait à son odeur qu’il était mortel, non pas hybride ou d’une quelconque autre espèce.
En entendant sa réponse, il eut un léger sourire. Au moins avait-il de la répartie, c’était une bonne chose. Hideaki n’était pas un vampire si méchant que ça, il faisait peur souvent aux premiers abords, mais en réalité il était assez… bon. La réponse qu’il lui donna était presque trop simple pour qu’elle suffise. Il sentait qu’il y avait quelque chose de plus derrière ces mots, quelque chose qu’il cachait. Pas de bol pour lui, il tombait sur un être d’instinct, une espèce aux capacités plus développées que lui. D’un simple coup d’œil général mais surtout sur ses gestes, il crut comprendre qu’il n’était pas tranquille pour autant, avec ses okonomiyakis.

« Non, on ne se connaît pas, mais tout le monde me connaît ici, au bout d’un moment. Vous comprendrez bientôt. »

Il eut un autre sourire mystérieux en disant cela, puis dégusta une autre gorgée de son succulent vin. S’il s’attendait à plus, il se trompait. Bien sûr, il n’allait pas non plus faire le muet ! Au cas où il ait des questions, il était prêt à y répondre puisqu’il savait tout. Etait-il passé pour un prétentieux, d’ailleurs, qui pense que tout le monde ici tourne autour de lui ? Ce n’était pas le cas. Hideaki se moquait bien de la vie des autres à partir du moment où elle n’avait pas de contact avec la sienne. S’il parlait à cet étranger maintenant, c’était essentiellement parce qu’il s’était par hasard assis à ses côtés et qu’il l’intriguait.

« Vous n’avez même pas l’air de savoir où est-ce que vous avez mis les pieds. J’espère pour vous que votre séjour se passera au mieux. »

Il y avait tellement de meurtres récemment qu’Hideaki pouvait fort aisément se dire que ce jeune homme serait une malheureuse prochaine victime. Qui sait ? Il soupçonnait également un membre de son espèce de faire toutes ces horreurs, lui qui avait commis les mêmes autrefois. Mais bon, inutile d’en parler maintenant.
Revenir en haut Aller en bas

La mortalité, y'a que ça de vrai
avatar
En savoir +


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Welcome to Ôsaka Ven 8 Avr - 22:36

Camille ne put s'empêcher de se faire la réflexion qu'à l'évidence il était tombé sur un sacré personnage. Depuis quand hantait-il les rues de sa présence ? Lui l'ignorait dans l'immédiat puisqu'il ne le connaissait pas. Tout droit venu de la capitale, comment aurait-il pu savoir quoi que ce soit de cette ville plus étriquée ? Est-ce que cet homme assis à côté de lui possédait une quelconque influence ? Et si c'était le cas, pourrait-il l'aider, lui, à se tirer de cette mauvaise passe dans laquelle il se trouvait ? Là non plus il n'en savait pas long sur le sujet alors il continuait de manger ce qu'il y avait dans son assiette... sauf que son assiette était désormais vide, et son estomac rempli. Il n'avait pas d'autres choix que celui de faire face à son vis-à-vis dont le regard déposé sur lui le dérangeait légèrement.

« Si je ne le sais pas, finit-il par répondre en redisposant ses baguettes sur la table, alors expliquez-moi. N'avez-vous pas un peu de temps à accorder à un pauvre étranger ? »

Lui pouvait aussi paraître prétentieux en parlant de la sorte, mais c'était surtout sa curiosité qui ressortait sur l'instant. Cet homme ne pouvait pas débarquer à sa table en déclarant connaître toute la ville comme sa poche sans que Camille ne décide de le suivre dans la nuit. Il y avait des rumeurs qui planaient dans ce petit restaurant, des messes basses alentour, mais le brun ne les entendait pas - pas encore. Ça discutait sur son sort puisqu'ils avaient déjà vu, eux, cette imposante personne roder dans les parages. Tout ce qu'il y avait de plus surprenant et surnaturel existait bel et bien ici, à Ôsaka. Sauf que Camille n'était pas venu là en touriste pour tenter de prendre de belles photos avec un vampire ou de faire un pique-nique avec un loup-garou.
Il fouilla dans la poche de son pantalon, en ressortit de la monnaie qu'il déposa près de son assiette afin de payer l'addition. Après avoir remercié le serveur, il quitta l'endroit, se demandant si son interlocuteur de la soirée allait réellement lui faire visiter les rues ou non. Adossé à l'entrée du restaurant, l'ex étudiant en médecine sortit une cigarette de son paquet pour la coincer entre ses lèvres. La nuit était plutôt agréable malgré le vent qui restait froid. Il ne put s'empêcher de lever le visage vers le ciel pour se demander si ses parents cherchaient à le retrouver eux aussi. Même s'ils n'avaient jamais eu de véritables bons contacts, ils les respectaient malgré tout puisqu'ils restaient ses parents. Regardaient-ils le même ciel, là-bas ? Camille se sentait plus que morose en songeant qu'il n'aurait plus jamais ce qu'il pouvait auparavant qualifier de vie « normale ». Mais, et s'il revenait à Londres ? Il se ferait bien sûr attraper ; trop prévisible.

« J'ai l'impression d'étouffer par ici. Est-ce qu'une impression ? »

Il ne s'était pas retourné, mais avait vite senti la présence de son précédent interlocuteur. Il lui ouvrit donc son paquet de cigarettes afin de lui en proposer une. Aurait-il du être effrayé ? Il était, au contraire, intrigué et, surtout, cela lui permettait de cesser de remuer les ennuis dans lequel il était plongé.
Revenir en haut Aller en bas

#Team Nakano
avatar
En savoir +


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Welcome to Ôsaka Sam 30 Avr - 16:59

« Mon temps est précieux. »

Il avait dit cela comme une évidence. Si précieux qu’il n’avait pas de temps à perdre avec des étrangers, bien au contraire. Déjà qu’il en perdait assez au tribunal… néanmoins, il n’avait en cet instant rien d’autre à faire que de parcourir les rues de la ville, une petite halte ne serait pas pour lui déplaire – surtout si cela lui permettait de cerner la personnalité d’un nouvel arrivant. Bien qu’il ne soit pas forcément du genre à mettre une étiquette sur une personne, il se demandait si ce dernier figurerait comme calice, simple humain bêta ou victime des terribles meurtres hantant la région du Kantô. Heureux les simples d’esprit, dit-on…

L’étranger finit par quitter sa place en s’acquittant de son dû, et le vampire en fit de même une petite minute plus tard. Sur son passage, on se recroquevillait, on se retournait ou tout simplement, on le regardait avec des sentiments mitigés. Il pouvait inspirer la peur, le respect ou la colère, mais il ne partait jamais en confrontation avec ses pairs pour autant. Comme dit plus tôt, il avait mieux à faire de son temps que de se prendre la tête avec de simples humains ou de fougueux vampires. Encore plus s’il s’agissait de loups-garous !

Arrivés dehors, il se fit guider par son odorat jusqu’au parfum très humain de l’étranger, et celui très désagréable de sa cigarette. Le vampire retroussa légèrement les lèvres dans un rictus de mépris et s’arrêta à quelques mètres de lui, silencieux et presque invisible. Néanmoins, cet humain eut le don de le sentir arriver, ce qui n’était pas donné à tous et expliquait pourquoi Hideaki se trouvait dans cette position. Peu de personnes éveillaient vraiment son intérêt, sur cette planète.

« Vous vous étoufferiez moins si vous ne fumiez pas autant. Non merci, je ne touche pas aux saloperies de ce genre. Je suis plutôt… dans le truc pur. »

En truc « pur », il parlait de sang, bien évidemment. Et sauf s’il était en cas d’extrême urgence, le vampire ne touchait que rarement au sang contaminé par la nicotine – ce qui était de plus en plus difficile dans cette société où la majorité de la population était fumeuse. Il ne cachait pas son dégoût et resta stoïque face à son interlocuteur tout en déclarant…

« Que venez-vous faire à Ôsaka exactement ? »
Revenir en haut Aller en bas

La mortalité, y'a que ça de vrai
avatar
En savoir +


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Welcome to Ôsaka Dim 29 Mai - 18:52

A la réponse de son interlocuteur, il haussa les épaules. S'il était plutôt dans les trucs « purs », eh bien, qu'il y reste. Après tout, Camille aussi avait mis du temps avant de fumer. Cela était assez récent, depuis qu'il était en école de médecine. Ce n'était pas facile tous les jours et cela avait été l'un des seuls moyens qu'il avait trouvé pour se changer les esprits. Esprits qui étaient un peu trop emportés par tous les problèmes en cet instant, n'avait-il pas dit qu'il cesserait de se tourmenter dans l'immédiat ? Il soupira, tira une nouvelle latte de sa cigarette avant de porter son attention vers son interlocuteur, près de lui. Qui était cet étrange personnage ? Il dégageait une aura qu'il découvrait pour la première fois chez quelqu'un. Il ne pouvait pas vraiment dire qu'il était attiré par lui, il était plutôt... intéressé. Impressionné, même ? Ces mots-là correspondaient bien, oui.

« Rien de particulier, répondit-il en enfonçant sa main de libre dans la poche de son pantalon. Disons que j'ai préféré m'éloigner de l'endroit où je vivais. On ne dirait pas comme ça, mais je ne suis pas que Japonais. »

Mais il n'en raconterait pas plus. Il n'irait pas dire qu'il était pourchassait par les autorités à cause d'un malheureux accident. Il n'irait pas non plus dire qu'il vivait dans la peur depuis peu de temps. Néanmoins, ce qui était certain, c'était qu'il n'était pas conscient du danger que représentait cet homme bien plus grand et imposant que lui. Il lui avait demandé de lui faire découvrir la ville, il avait déclaré son temps précieux. Pourtant, il se tenait bien à ses côtés, ses pieds ancrés au sol tandis qu'il sentait ses pupilles sur son corps, le traverser, le pénétrer de part en part.
Il termina sa cigarette, l'écrasa dans le cendrier sur pied qui se trouvait non loin de là puis revint déposer son propre regard sur la silhouette de son interlocuteur de la soirée. Devait-il lui donner son identité ? Après, il n'était pas obligé de tout lui révéler non plus, mais, au moins, cela permettrait sans doute de briser un peu plus la glace, non ?

« Au fait, je m'appelle Camille, juste Camille. Quel est votre nom ? »

C'était le premier pas vers quelque chose qui n'aurait de cesse de déboussoler « juste Camille ». Il venait d'ouvrir sa porte à une personne qu'il ne connaissait pas mais qui, cependant, paraissait lui inspirer une sorte de confiance. Plus tard, Camille pourrait affirmer que c'était parce qu'il possédait un côté supérieur aux autres qu'il avait décliné son prénom. Comme s'il savait qu'il était capable de le protéger.

« Alors, allez-vous gaspiller de votre précieux temps pour l'étranger que je suis à votre ville ? »

Un sourire malicieux s'affichait sur son visage alors qu'il commençait déjà à quitter la devanture de l'établissement dans lequel il avait dîner quelques minutes auparavant.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

#Team Nakano
avatar
En savoir +


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Welcome to Ôsaka Dim 12 Juin - 14:47

Hideaki s’intéressait à tout le monde et à personne à la fois, c’était un peu contradictoire. Il pouvait être à la fois indifférent et intéressé, ce qui pouvait déstabiliser ses adversaires. Ou interlocuteurs, cela va sans dire. En lui demandant ce qu’il faisait ici, on ne pouvait pas savoir si c’était de la simple courtoisie ou du réel intérêt, et il n’était pas nécessaire de chercher à savoir avec lui, il ne dirait rien sur ses véritables intentions…

« Pas que japonais ? Mmmh, alors c’est ça ce petit ‘truc’ en plus… européen, non ? »

Il se concentra sur ce qu’il pouvait sentir et en effet, il n’y avait pas que du sang purement japonais dans le corps de son vis-à-vis, bien que son aspect physique prouve le contraire. Il le détailla de haut en bas et chercha à savoir ce qu’il pensait et qui il était. Il se dégageait pas mal de questions de lui et le vampire ne voulait qu’une chose : pouvoir y répondre. Il n’aimait pas qu’on soit trop mystérieux avec lui, cela ne lui ressemblait pas de devoir chercher pendant des heures pour connaître quelqu’un. Autant dire tout de suite que ça l’embêtait sérieusement !

En apprenant son prénom, c’était déjà une bonne chose de connue ! Il avait volontairement omis son nom de famille, ce qui fit doucement rire le vampire. Il finirait par le savoir, peu importe comment. Rien ne lui échappait !

« Hideaki. Pas juste Hideaki mais étant donné qu’on ne s’échange que nos prénoms… »

Bon, il jouait un peu avec lui, c’était amusant de taquiner un peu les nouveaux venus pour voir jusqu’où ils étaient prêts à aller ! Il eut un vil sourire et pencha la tête sur le côté. Il le suivit tout de même, curieux.

« Eh bien, il vous faut bien un guide pour vous retrouver dans cette ville, surtout si vous comptez vous y installer. Et puis, je pourrais vous délivrer des conseils importants pour vous intégrer au mieux. Ce n’est pas une ville comme n’importe quelle autre, vous savez… »

Ses pas étaient feutrés, comme silencieux, alors qu’il ne le quittait pas d’une semelle comme un chasseur. Camille pourrait courir, il ne parviendrait pas à le semer. Il était quasiment impossible de semer un vampire…

« Alors, dans quelle partie de la ville allez-vous vous installer ? Cela n’a pas l’air comme ça, mais c’est un choix crucial. Important. »

Dit comme ceci, ça pouvait faire un peu peur… et Hideaki adorait ça, faire un peu peur !
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
En savoir +



MessageSujet: Re: Welcome to Ôsaka

Revenir en haut Aller en bas

Welcome to Ôsaka

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
N I G H T • W O R L D :: Ôsaka :: Le Quartier Umeda 梅田-