Partagez|

Don't you dare bother me !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Invité
Invité
En savoir +



MessageSujet: Don't you dare bother me ! Dim 10 Jan - 18:52

Ren & Naoki
What do you want ? ♦



Comme on dit, il y a des jours avec et des jours sans. La plus part du temps je sais mettre de côté mes mauvais souvenirs et faire comme si de rien était. Je me cache derrière cette confiance et cette arrogance. Je ne dirais pas que ce n’est pas mon vrai caractère, car depuis ma transformation, je suis vraiment comme ça, mais cela m’aide bien à cacher certaines de mes faiblesses. On dit que c’est humain de se sentir mal par moment et bien … Je peux vous dire, que même en tant que vampire, il y a des jours où je me sens au plus bas … À moins que ce soit encore une part d’humanité qui sommeille en moi. Je ne suis nouveau-né que depuis trois ans après tout. De plus, comme je n’ai pas eu l’éducation adéquate, c’est comme si cela faisait très peu de temps. Dans ces moment-là, je m’isole. Dans le passé, j’ai eu l’habitude d’être le faible et la cible. À cette époque, je ne cherchais pas vraiment à me défendre, j’encaissais et je m’en contentais. Maintenant, avec la puissance que m’a apporté cette transformation, je refuse de paraître faible. Je préfère être craint et montrer que je suis confiant. Je ne me laisse jamais marcher dessus.

Parfois cela m’attire des ennuis … Je ne veux pas causer de tort à mon clan, mais c’est souvent plus fort que moi. J’ai ces pulsions que j’ai du mal à contrôler. J’essaie de me tenir quand je peux. Je ne voudrais pas me faire bannir de mon clan. Quand j’ai été accepté dans le clan Kudo, c’était la première fois que je me sentais à ma place depuis ma transformation. Entouré de personnes comme moi, qui me comprenaient … Aujourd’hui, il m’arrive de me sentir perdu. De ne pas me sentir à ma place dans le clan Kudo. C’est quand je repense à ma vie humaine … Avec un peu de nostalgie. J’ai quitté mes proches à cause de ma nature de vampire. Mes pulsions étaient parfois incontrôlables, je ne voulais pas les mettre en danger, ni prendre le risque de les perde, s’ils découvraient mon secret. Alors je suis venu à Ōsaka, soi-disant pour poursuivre mes études. J’étudie toujours, mais j’aurais pu rester à Tōkyō. Ce n’était qu’une excuse. Je soupire, regardant la lune se refléter sur la surface du lac. Le parc Tennōji est désert, à part quelques personnes qui passent de temps à autre, pressant le pas.

Je m’assoie sur un banc près de l’eau. Certaines personnes qui passent me jettent un regard suspicieux. Comme si elles sentaient une menace. Elles ne risquent rien, j’ai déjà fait une victime un peu plus tôt. Je me suis délecté de cette sensation quand mes crocs ont transpercé la peau de cet humain. Le goût du sang qui coulait dans ma gorge était délicieux. Au tout début, je détestais ressentir tout cela. Maintenant … J’apprécie cela et par moment c’est ce que je hais le plus. Je me souviens de cette peur quand ce vampire m’a attaqué et je m’en veux de faire subir cela a d’autre. Quand on me voit tous les jours on ne dirait pas qu’il m’arrive de penser ce genre de choses. C’est vrai que j’ai beaucoup changé depuis que je suis vampire et ces moments de confusions se font un peu plus rares, mais ils sont  toujours aussi intenses lorsque je les ressens. Je ne vois plus personne passer depuis un bon moment. Il faut dire qu’il est très tard. Je me redresse en entendant du bruit. Je me retourne mais je ne vois personne. Je reste attentif à toute menace et je finis par sentir la présence d’un vampire. Un vampire qui n’est pas de mon clan.

-       Inutile de te cacher, je sais que tu es là, vampire, lançais-je.

Je ne sais pas ce qu’il veut, mais il n’est pas là au bon moment et il va faire face à mon sale caractère.

   
Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas

#Team Nakano
avatar
En savoir +


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Don't you dare bother me ! Sam 23 Jan - 14:33

J’avais besoin de faire le point concernant la présence de Mio dans mon hôtel. C’était plus dur qu’il n’y paraissait de rester à côté d’elle sans rien dire ni faire, surtout, car son odeur était enivrante et que j’avais faim. Vraiment faim, et même les quelques autres humains ou calices que j’avais ne suffisaient pas à étancher ma soif. Alors parfois, j’avais besoin de sortir, de prendre l’air, de sentir d’autres choses pour ne pas succomber à la tentation de cette peau blanche et parfaite qui m’appelait.

Je soupirais en parcourant les rues, ne sachant que faire. A force, et avec toutes les années passées sur cette Terre, on en connaissait le moindre recoin par cœur. Il n’y avait plus rien d’intéressant à voir, à part peut-être quelques endroits fétiches qui nous mettaient l’âme en paix, mais voilà tout. Je recherchais encore ce genre d’endroit qui me permettrait de souffler un peu, d’oublier l’enfer quotidien de cette existence de monstre qui m’étouffait. Souvent, j’avais envie de mourir, d’être autre chose qu’un vampire puisqu’il n’y avait, à mes yeux, rien de bon à l’être.

Le parc Tennoji était désert à cette heure-là, plus personne ne s’y risquait à cause des quelques nouveaux-nés qui y faisaient leurs courses. Ils ne me faisaient pas peur car même si leur force physique pouvait être quelque peu supérieure à la mienne, je me savais en mesure d’en venir à bout. Je comptais bien être seul, mais c’était sans compter quelques autres êtres qui, comme moi, souffraient de leur nature. Je sentis le sang frais humain versé plusieurs mètres avant d’apercevoir au loin celui qui en portait la trace. Il ne semblait pas bien vieux et il n’appartenait pas à mon clan – la belle affaire. Je n’avais clairement pas envie d’avoir affaire à un nouveau-né Kudo qui pensait être mieux que les autres avec leur brutalité et leur inconscience !
Pourtant, il y avait chez lui une certaine… souffrance qui me semblait familière.

« Je ne me cache pas. Je ne suis pas là pour me battre ou quoique ce soit d'autre. »


Dis-je après qu’il ait senti à son tour ma présence. Je m’approchais sans peur, il n’y avait pas de quoi en avoir. Le lac était beau à cette heure-ci, avec le reflet de la lune, ses quelques remous… ça apaisait.

________ಠ_ಠ_________

Elle est tout, je ne suis rien. Elle comprend plus que je ne saurai jamais, elle est sûre quand je ne sais pas. De nous deux, elle est la plus sereine mais c'est pourtant moi qu'elle aime.
Quand cesseront les doutes, les peurs et les malaises ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
En savoir +



MessageSujet: Re: Don't you dare bother me ! Dim 31 Jan - 14:44

Ren & Naoki
What do you want ? ♦



Même si c’est un autre vampire, je reste méfiant. Il n’est pas de mon clan et il arrive au mauvais moment, voilà les deux raisons qui me poussent à rester sur mes gardes. Je déteste que les autres puissent voir mes faiblesses, mais encore moins s’il ne fait pas partie de mes alliés. Je ne considère que les autres membres du clan Kudo comme tel, sauf si certains d’entre eux me donne une bonne raison de ne pas le faire. Et encore … Même avec eux je cache ce qui me fait souffrir. De l’extérieur on pourrait croire que je suis comme n’importe quel nouveau-né, avide de puissance et de sang, trop confiant à cause de cette nouvelle nature. Dans le fond, ce n’est pas toujours le cas. Certes, j’aime ce sentiment de crainte qui émane de certains, mais … Par moment, je déteste sincèrement être un vampire. Cette nature me fait souffrir et ce soir c’est le cas. Alors je ne veux pas de ce vampire dans les pattes. Je ne me préoccupe même pas de savoir ce qu’il veut, qu’il fiche juste le camp.

- Qu’est-ce que tu veux dans ce cas ? demandais-je froidement.

Je suis assis sur le banc, les jambes repliées contre ma poitrine et mes bras serrés autour. Ma joue reposait sur mon bras mais je relève la tête vers cette présence indésirable, lui jetant un regard qui en dit long sur ce que je pense. Je sens que je n’ai pas à le craindre, qu’il n’est pas venu pour me provoquer ou autres stupidités. Cependant, même si je ressens tout cela, je ne baisse pas ma garde. Je ne veux pas qu’il devine ce que je ressens, cette douleur qui me rendrait presque violent parce que j’ai besoin de passer mes nerfs sur quelque chose. J’essaie de me tenir tant que je le peux encore, je sais que ma nature de vampire nouveau-né reprendra tôt ou tard ses droits.

- Je n’ai pas envie de créer de problème, alors tu ferais mieux de déguerpir avant de prendre le risque que je ne passe mes nerfs sur toi, conseillais-je d’un ton si calme qui m’étonne moi-même.

Je ne suis absolument pas calme, c’est même le bazar dans ma tête. Je me demande combien de temps je pourrais encore tenir à tout refouler, avant d’avoir besoin de faire une nouvelle victime pour me calmer.

   
Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
En savoir +



MessageSujet: Re: Don't you dare bother me !

Revenir en haut Aller en bas

Don't you dare bother me !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» truth or dare.
» EDGAR ✖ he said if you dare come a little closer.
» Un loup parmi les chiens ▷ m o r d r e d
» DO I DARE DISTURB THE UNIVERSE + phist'
» (FB) I dare you ... [PV Hana]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
N I G H T • W O R L D :: Ôsaka :: Le Quartier Tennôji 天王寺 :: Tennôji Park-